map  Situé à Pau dans Les Pyrénées Atlantiques | contact@grands-vins-de-proprietes.fr | tel. +33 (0)683174034

headerforeground03

headerforeground02

headerforeground01

Les blancs frais et onctueux (alsace pinot gris, côtes du rhône…) s’accorderont parfaitement avec les préparations froides à base de poisson et de fruits de mer et avec la note beurrée et toastée des quiches et autres tartes salées.
Le fruité des rosés s’impose sur les tartes aux légumes, les pizzas ou un cocktail de crevettes, tandis qu’un rouge gouleyant servi frais sera parfait avec les spécialités de tourtes et pâtés à la viande.

Le carafage : Inutile de déboucher une bouteille à l’avance : dans le goulot, la surface de liquide en contact avec l’air est ridicule. Utilisez une carafe. Pour les vins de moins de 3 ans, un carafage systématique aidera les arômes à s’exprimer. Versez le vin dans la carafe sans ménagement, afin de stimuler l’aération.
La décantation : Elle concerne les vins plus âgés et a un tout autre objectif : débarrasser le vin du dépôt. Plus le vin est vieux, plus il est fragile et sujet à une oxydation rapide. Il faut donc ouvrir la bouteille 4h à l’avance et goûter le vin. Si une aération est nécessaire, évaluez-en la durée et décantez au moment opportun. S’il ne nécessite pas d’aération, mais qu’il paraît solide, rebouchez et décantez au moment du service. Si le vin semble fragile, rebouchez la bouteille et servez-la telle quelle.

Barrique : fût bordelais de 225l, ayant servi à déterminer le tonneau (unité de mesure correspondant à 4 barriques). L’élevage en barrique, garantie de qualité pour beaucoup d’amateurs, est surtout recommandé pour des vins aux arômes boisés. Le choix des bois et l’intensité de brûlage des barriques sont essentiels dans le goût final du vin. Les très grands châteaux comme les premiers crus de bordeaux élèvent leurs vins dans les barriques exclusivement neuves.
Foudre : tonneau de 200 à 300hl, généralement utilisé dans les prestigieux domaines de Châteauneuf-du-Pape et se caractérisant par sa forme en ovale.
Cuve : l’élevage en cuve est économique, comparativement à l’élevage en barrique. Il permet également de conserver le fruité du vin.
Clavelin : bouteille d’une contenance de 62cl, réservée aux vins jaunes du Jura au terme de leur longue maturation en fûts.

Tchin-tchin ! Santé ! A la tienne ! Quelles que soient les occasions, à l’apéro entre amis, lors d’un repas de famille ou une célébration quelconque, il est coutume de trinquer avant de boire dans son verre. Une coutume qui remonte du moyen-âge. A cette époque en effet, on n’hésitait pas à se débarrasser des rivaux un peu trop encombrants en les empoisonnant. Une goutte de cyanure et c’est réglé ! 
Méfiants, les seigneurs ont décidé de trinquer pour limiter les risques. En entrechoquant les godets, on s’arrangeait pour verser un peu du contenu de son propre verre dans celui de l’autre. Une fois les breuvages mélangés, la menace était a priori écartée. Les buveurs goûtaient ensuite une première gorgée du bout des lèvres, les yeux dans les yeux.
Aujourd’hui, on cogne les verres un peu moins fort, et la méfiance a fait place à la politesse et à la convivialité. 

Pourquoi le fond des bouteilles de vin est-il creux et arrondi ?
En réalité, il ne s’agit pas simplement d’une coquetterie. L’explication « officielle » est finalement bien pratique : ce fond concave, pensé par les producteurs de vin au IVe siècle, sert  à stabiliser la bouteille en lui évitant de trop bouger. Un fond plat rendrait son équilibre précaire. Cet enfoncement est appelé « piqûre ». D’autres explications ont été avancées,  mais n’ont jamais été vraiment validées. Ce culot bombé faciliterait  la prise en main de la bouteille en s’aidant de son pouce. Il permettrait de « faire illusion », en donnant l’impression que la bouteille contient plus que ses 75cl réglementaires. Pourquoi pas…

Certaines sont réglementées, comme la flûte réservée aux vins d’Alsace, ou le clavelin pour les vins jaunes jurassiens.
Dans la plupart des cas, le respect des formes régionales est une question de tradition. La bouteille bordelaise, aux épaules larges destinées à retenir les tannins, est utilisée pour les vins du Sud-Ouest et du Languedoc Roussillon, la vallée du Rhône et à Sancerre. La Loire préfère les bouteilles élancées. Des formes nouvelles se répandent, et le producteur peut mettre sa touche personnelle dans le conditionnement.

A la fois poumon et filtre, le bouchon permet la circulation de gaz entre le vin et le milieu extérieur. Selon que cet échange sera équilibré ou non, le vin vieillira bien ou mal. Un bouchon court, poreux, permet des échanges faciles et active le vieillissement. Pour les grands vins, on emploie des bouchons très longs, de première qualité. 
Une autre qualité primordiale d’un bouchon est sa souplesse. Après avoir été comprimé lors du bouchage, il doit regonfler pour obturer le goulot de façon très étanche.
Les bouchons de champagne sont maintenus par un muselet et une capsule afin d’éviter que la pression interne de la bouteille ne les injecte. Il en est de même pour la bière, le cidre et les vins mousseux.

parlons-vin« Ce vin est gouleyant », « celui-ci est plutôt charnu »… Pas toujours évident d’évoquer avec justesse ce que nous évoque un vin quand on n’en a pas le vocabulaire. Les Grands Vins de Propriétés vous donnent ici quelques clés.  Continuer la lecture